BLOG

Automatisation intelligente de votre administration

Traitement intelligent des documents (IDP).

Qu’est-ce que le traitement intelligent des documents (IDP) ?

Le terme IDP est de plus en plus utilisé par les fournisseurs de logiciels pour décrire les étapes nécessaires à l’extraction de données de documents à l’aide de l’intelligence artificielle (IA). Il s’agit du processus de traduction du contenu d’un document (physique ou électronique) en quelque chose de significatif qu’une machine (ordinateur) peut traiter. Le processus convertit les données entrantes en un output « structuré » afin que des logiciels automatisés tels que la RPA (robotic process automation) puissent prendre le relais et procéder à la saisie automatique dans divers systèmes.

Comment fonctionne le traitement intelligent des documents ?

Contrairement à l’OCR classique, l’IDP peut reconnaître bien plus que de simples caractères. Il est – bien entendu – également capable d’interpréter ces caractères et utilise pour cela différents aspects de l’IA, comme le traitement du langage naturel (NLP) et l’apprentissage automatique (ML), pour aider à classer les données et à regrouper les mêmes catégories de données.

Les meilleures solutions sont également déjà très éloignées de l’accusation parfois formulée, selon laquelle elles fonctionnent sur la base de modèles et demanderaient donc beaucoup de travail. Ce n’est plus le cas! Les documents sont examinés par rapport à des modèles créés en fonction du type de document.

La capacité à reconnaître des tableaux ou des règles imbriqués et à les convertir en données structurées constitue également un facteur de différenciation important. Renseignez-vous en détail sur ce point, car tous les fournisseurs ne sont pas aussi forts dans le domaine !

La numérisation accélérée ne va-t-elle pas rendre l’IDP obsolète ?

e flux de documents papier ne disparaîtra pas de sitôt, quelles que soient les initiatives de numérisation. Cette situation est principalement due à une différence de vitesse de numérisation et de coût entre les entreprises. Toutes les entreprises ne passeront pas le cap de la dématérialisation à la même vitesse. Ceci signifie qu’un seul processus uniforme est illusoire. Un autre aspect important est également qu’il ignore la possibilité d’impliquer un humain dans le processus. Un être humain peut lire/interpréter des pdf, mais beaucoup plus difficilement du xml ou du json.

Des solutions telles que la norme UBL comportent même un champ permettant de convertir le PDF au format BIN64, ce qui rend le PDF à nouveau visible dans l’interface utilisateur d’une application. En résumé, pour l’instant, je ne crois pas (encore) à une entière numérisation de notre économie .

Quelles sont les entreprises qui bénéficieront du déploiement d’une solution IDP ?

Toutes les entreprises ayant un flux important de documents papier ont encore besoin d’une solution IDP.

Choisissez vous-même dans la liste ci-dessous les documents qui circulent encore dans votre entreprise :

  • documents commerciaux
    • les connaissements
    • notes de transports aériens
    • lettres de crédit
  • Documents pour la création de nouveaux clients ou fournisseurs
  • Documents financiers
    • factures
    • offres
    • extraits de comptes
  • Certificats
    • diplomes
    • certificats d’origine
  • les documents relatifs à la gestion de stocks
    • listes de colisage
    • bons de livraison

Grâce à l’IDP, les gens ne doivent plus traiter manuellement de grandes quantités de documents. En convertissant les données entrantes des PDF (qu’il s’agisse de documents numérisés ou de documents PDF natifs) en fichiers Excel / CSV, XML, JSON, les flux de travail deviennent beaucoup plus faciles à automatiser par la suite, par exemple grâce à la mise en place de robots logiciels (RPA – Robotic Process Automation).

Table des matières