BLOG

Automatisation intelligente de votre administration

Solvers.ai vous débarrasse de votre énorme montagne de papier.

L'objectif de Solvers.ai

La nouvelle start-up Solvers.ai vise à rendre la technologie de pointe accessible aux PME en la proposant comme un service. Leur premier service offre une solution au flux important de documents qu’une PME doit traiter quotidiennement. « Grâce au Machine Learning et à l’IA, notre logiciel reconnaît les différents champs d’un document. Nous transmettons ensuite les données aux PME dans un format pratique », explique Stijn Ongena, co-CEO.

Après 10 ans, l’entreprise dont Stijn et Francis étaient coassociés s’était développée pour atteindre quelque 35 employés et il était temps de passer à une nouvelle étape. Ils ont vendu leurs parts de Raven Consulting à la société française Tesselate et sont partis à la recherche d’un nouveau défi.

Rendre la technologie de pointe accessible aux PME

“Nous avions vu beaucoup d’innovations technologiques dans nos carrières et nous avons commencé à chercher un moyen de les rapprocher du monde des PME. En effet, l’étude Digiscan de Voka a montré qu’il est encore difficile de faire entrer l’innovation et la numérisation dans les PME. »

En mars 2021, ils ont fondé Solvers.ai. Avec cette start-up, ils veulent offrir la technologie de pointe à un prix accessible. Pour ce faire, ils commercialisent divers services susceptibles de faciliter les tâches administratives.

La reconnaissance de documents comme un service

Avec leur premier service, ISI-DOC, ils veulent offrir une réponse au flux de documents papier auquel les PME sont confrontées chaque jour. « Il y a encore beaucoup deFrancispapiers qui circulent dans les entreprises, comme les factures, les commandes, les bons de livraison, etc. Tous ces éléments doivent être introduits, à la main, dans un système.

Il existe déjà de bons logiciels qui font cela pour vous, mais ils coûtent très cher. En outre, une personne au sein de l’entreprise doit être formée pour travailler avec ce logiciel. Une alternative principalement utilisée par les grandes entreprises est l’externalisation de tâches administratives simples vers des pays à bas salaires. »

ISI-DOC combine les deux solutions en offrant un logiciel de reconnaissance de documents en tant que service. « Les entreprises peuvent nous transmettre leurs documents par un canal sécurisé comme Sharepoint ou OneDrive. Nous lisons ensuite les différents documents et fournissons aux entreprises les données dont elles ont besoin dans un format qui peut être traité automatiquement dans leur système ERP ou CRM », explique Stijn. « Ainsi, ce qu’un employé saisit normalement d’une feuille dans l’ordinateur, nous le faisons désormais pour lui, en quelque sorte, grâce à l’Intelligence Artificielle (IA). »

Les entreprises paient un prix fixe par document. Francis : « Vous pouvez le comparer avec la facture d’électricité. Nous faisons une estimation du nombre de documents à l’avance. Le client paie mensuellement et, à la fin de chaque trimestre, nous examinons s’il y a lieu de procéder à une facturation supplémentaire ou d’établir une note de crédit. »

1 million de documents par an

Actuellement, Solvers.ai compte déjà deux clients qui fournissent environ 20 000 documents par an, et le troisième sera lancé prochainement. « Pendant la prospection, il y a eu beaucoup d’intérêt, et nous avons même eu une entreprise qui nous a dit : « C’est exactement ce dont j’ai besoin ! ». Elle est immédiatement devenue notre premier client », explique Stijn. « Nous espérons dépasser les 250 000 documents cette année et atteindre le million l’année prochaine. Ces volumes sont importants pour entraîner notre apprentissage automatique et notre IA (intelligence artificielle) afin que de plus en plus de documents puissent être lus sans problème. Notre back-office entrainera nos robots pour les documents qui ne sont pas reconnus automatiquement. En tant qu’entreprise, vous pouvez donc être sûr que 100 % des entrées vous reviennent correctement sous forme de données. »

Le logiciel de Solvers.ai reconnaît plus de 200 langues, ce qui signifie que les documents provenant de fournisseurs internationaux ne posent aucun problème. Bien que cela puisse immédiatement ouvrir la porte à un déploiement mondial d’ISI-DOC, Stijn et Francis veulent d’abord se concentrer sur le marché belge. « Notre priorité pour le moment est d’acquérir des clients et de développer notre organisation. Ainsi, nous devrons probablement procéder à notre premier recrutement après l’été afin de pouvoir continuer à traiter les volumes croissants.”

Ouvert à des partenariats

ISI-DOC est le premier service proposé par Solvers.ai, mais la start-up souhaite également résoudre d’autres problèmes auxquels les PME sont confrontées en déployant l’Intelligence Artificielle (IA). « Nous sommes tout à fait ouverts à des collaborations avec d’autres parties qui souhaitent installer leurs logiciels dans les PME », entend-on. « Ce n’est que le début. »

Table des matières